universki
universki
PCO
 
universki

  Actualités  

Rechercher par rubrique : - et/ou - Mois :

JO 2024

C'est officiel, la France accueillera les JO dans sept ans.

[ 14/09/2017 ]

C'est officiel, la France accueillera les JO dans sept ans.

Mais comment cela va-t-il se passer ?

Depuis ce mercredi soir, Paris est officiellement la ville-hôte des JO 2024. Désignée sans surprise par la CIO après le report de Los Angeles vers l'édition 2028, la capitale doit maintenant s'atteler à la préparation de l'événement dans sept ans. Mais comment tout cela va se passer ? Le Parisien répond à dix questions sur le sujet.

Quand se dérouleront les Jeux ?

Les dates sont déjà connues. Les JO d'été 2024, trente-troisièmes de l'histoire, se dérouleront du 2 au 18 août. Cela ne veut pas dire que toutes les épreuves se tiendront dans cette période. Les compétitions féminines et masculines de football débuteront ainsi dès le 31 juillet.

Que se passera-t-il d'ici là ?

Plusieurs rendez-vous sont déjà programmés : les drapeaux olympiques et paralympiques arriveront à Paris pendant le troisième trimestre 2020, après les Jeux olympiques de Tokyo. Les mascottes seront présentées un an plus tard, tandis que le recrutement des volontaires débutera dans les premiers mois de l'année 2022. La vente des billets commencera en 2023.

Quel sera le budget des JO ?

Pour l'instant, la facture annoncée est de 6,6 milliards d'euros. 1,5 milliard seront payés par la dépense publique, dont 1 milliard à la charge de l'Etat. Les détracteurs de la candidature parisienne dénoncent ce calcul et mettent en avant l'incapacité chronique des organisateurs à tenir leur budget. Paris 2024 leur répond que la plupart des infrastructures existent déjà ou seront temporaires, ce qui limitera les risques d'envolée des coûts.

Quels sports pourra-t-on voir ?

Le projet français inclut les 28 disciplines au programme des Jeux olympiques de Rio. Les grands classiques seront au programme : escrime, athlétisme, natation, judo, gymnastique, etc. Mais d'autres sports ont déjà annoncé leur candidature pour figurer au programme olympique, comme la pétanque ou le billard.

Combien de sites sont prêts ?

La plupart. Sur les 36 sites annoncés par le comité d'organisation, 26 existent déjà. Huit seront des installations temporaires, comme pour le beach-volley au Champ de Mars. Seuls deux doivent encore sortir de terre : une deuxième salle à côté de Bercy et une piscine à Saint-Denis, à proximité du Stade de France.

Est-ce que tout se passera à Paris ?

La grande majorité des sites de compétition sont situés dans la capitale ou en région parisienne. Certaines épreuves sont quand mêmes prévues en province : les épreuves de voile se disputeront à Marseille, tandis que les matchs de football féminin et masculin se joueront dans neuf villes : Paris (le Parc des Princes sera le stade où se disputeront les finales), Bordeaux, Lille, Nice, Toulouse, Nantes, Marseille, Lyon et Saint-Etienne.

QUESTION DU JOUR.

Les Jeux olympiques en 2024 à Paris sont-ils une chance pour la France ?


Par Le Parisien 14/09/2017

Laura FESSEL, ministre des sports, s'exprime dans L'EQUIPE
Publié le mercredi 13 septembre 2017 à 22:17

La ministre des Sports, Laura Flessel, se réjouit de l'obtention des Jeux. Mais la double championne olympique se projette déjà dans la performance sportive pour faire résonner la Marseillaise.

Laura Flessel, ministre des sports, double championne olympique (1996) :
«Ce matin, je me suis réveillée et je me suis dit que j'allais parler avec mon cœur. Oui nous avons les Jeux, oui nous sommes prêts, nous avons eu une équipe compacte, on savait que les Jeux pouvaient revenir en France et nous avons tout fait dans les règles donc quand cela a été officialisé des larmes sont sortis pour certains, c'était libérateur. On avait vraiment besoin de ce jour pour passer à la deuxième étape, à la construction de ces Jeux. Cette seconde étape sera une étape de structuration, le GIP (comité de candidature) va se transformer en COJO (comité d'organisation). Il y aura deux structures qui assureront la livraison des infrastructures (la société Solideo, dont Anne Hidalgo sera la présidente) et qui organiseront les Jeux (le COJO) donc on va travailler étroitement avec eux, on va structurer, on va travailler étroitement avec les territoires parce qu'on doit avancer ensemble.

Derrière on aura des moments de partage pendant des événements qui vont préparer ces Jeux. Pour aller chercher la haute performance, il faudra se remettre en question. Nous avons les Jeux mais il faudra les gagner. On va faire comme Londres, on va créer une task force qui va nous permettre d'aller chercher la haute performance sportive. On est capables, donc on va travailler sur les conditions des athlètes. Ils doivent être dans une situation de sérénité pour aller chercher des médailles. On va travailler sur les compétitions et pour cela, on va faire évoluer la formation des entraîneurs pour qu'ils puissent supporter la pression car eux aussi devront se remettre en question. C'est comme ça qu'on ira chercher la haute performance sportive. On va travailler avec tout le monde pour aller chercher la Marseillaise.»

Télécharger ci-après l'édito L'Est Républicain du 14/09/2017
Plus vite, plus haut et au plus juste !

puce 3076_Plus_vite__plus_haut_et_au_plus_juste._Par_L_Est_Republicain_14_09_2017.PDF

vide

universki
© Universki
| Mentions légales | Contact | Revue de Presse | Liens |
newsletter S’inscrire à notre lettre d’information
Adresse postale : UNIVERSKI - 12 Rue Antoine Saint Exupéry - 25200 MONTBELIARD
Adresse statutaire : UNIVERSKI 16 Rue de Doubs - 25300 PONTARLIER

* Crédits photos : toutes les photos de ce site,
sauf mentions contraires, proviennent de l'Agence Zoom
© 2010 - Création de sites en Bourgogne :Mister Harry