Les portes drapeauc français aux jeux olympiques d'hiver

universki
universki
PCO
 
universki

Historique >> Portes drapeaux

De Chamonix 1924 à Vancouver 2010, 86 ans et 21 éditions de Jeux d'hiver

Le 25 janvier 1924, les premiers Jeux Olympiques d’hiver débutent en fanfare dans la station française de Chamonix lovée au pied de l’imposant mont Blanc, le plus haut sommet des Alpes. Pendant 12 jours, 258 athlètes rivalisent de célérité et de maîtrise sur la neige comme sur la glace. De Chamonix 1924 à Vancouver 2010, 86 ans et 21 éditions de Jeux d'hiver.

La consécration des sports d'hiver

En juin 1921, le Comité International Olympique (CIO), réuni à Lausanne pour sa 20e Session, accorde son patronage à la semaine des sports d’hiver qui aura lieu à Chamonix en 1924. Cet événement sera rebaptisé ultérieurement "premiers Jeux Olympiques d’hiver". Il traduit la volonté du CIO de répondre à l'essor des sports d’hiver qui s'organisent en fédérations de niveau international comme le patinage avec l’International Skating Union (1892) ou le hockey avec la Ligue Internationale de Hockey sur Glace (1908). Mais avant Chamonix, le patinage artistique et le hockey sur glace avaient déjà fait une première incursion aux Jeux, à Londres en 1908 pour le premier et à Anvers en 1920 pour le second.

Dès 1924 (Chamonix et Paris), Jeux d’hiver et Jeux d'été cohabiteront la même année jusqu’en 1992 (Albertville et Barcelone). Ensuite, un intervalle de deux ans les séparera, mais les Jeux d'été et les Jeux d'hiver continueront à être organisés respectivement tous les quatre ans.

Un programme qui suit les tendances

Au programme des Jeux de Chamonix : six sports répartis en 16 épreuves - patrouille militaire (précurseur du biathlon), bobsleigh, curling, hockey sur glace, patinage et ski ; contre sept sports - la luge en plus - et 86 épreuves à Vancouver. Une augmentation qui fait écho au développement des sports d'hiver et s'explique par l'arrivée de nouvelles disciplines telles que le ski alpin à Garmisch-Partenkirchen en 1936 ou plus récemment l’admission du ski cross à Vancouver.

Une participation qui s'élargit

De leur première édition à Chamonix en 1924 à leur vingt et unième à Vancouver en 2010, les Jeux d’hiver s’universalisent. Si les délégations de 16 pays d’Europe et d’Amérique du Nord sont présentes lors de la célébration chamoniarde, les représentants de plus de 80 Comités Nationaux Olympiques sont attendus dans la cité de Colombie-Britannique. L’Asie fait sa première apparition aux célébrations olympiques hivernales en 1928 à Saint-Moritz, l’Océanie en 1936 à Garmisch-Partenkirchen et l’Afrique en 1960 à Squaw Valley.

Les premiers champions olympiques d'hiver

Les équipements sportifs et les techniques des athlètes présents à Chamonix figurent aujourd'hui au rayon des antiquités, mais leurs exploits restent bel et bien inscrits dans l'histoire des Jeux. Ainsi, le premier homme et la première femme champions olympiques d’hiver sont tous deux des patineurs : l'Américain Charles Jewtraw et l'Autrichienne Herma Szabo-Plank. Autres temps, autres performances : quintuple médaillé à Chamonix, le finlandais Clas Thunberg remporte en plein air le 1 500m en patinage de vitesse en 2:20.80. À Turin, à l’abri de l’Oval Lingotto et sur "patins clap", le vainqueur de la même épreuve, l'Italien Enrico Fabris, arrive premier en 1:45.97, un temps remis en jeu à Vancouver.

Les sports d'hiver ont leurs Jeux Olympiques et même plus

À la cérémonie de clôture des Jeux de 1924, Pierre de Coubertin, rénovateur des Jeux Olympiques, exprime sa satisfaction de voir avec Chamonix les sports d’hiver "prendre place de façon définitive dans les manifestations olympiques".
Après Chamonix, Saint-Moritz, Lake Placid, Garmisch-Partenkirchen, à nouveau Saint-Moritz, Oslo, Cortina d’Ampezzo, Squaw Valley, Innsbruck, Grenoble, Sapporo, à nouveau Innsbruck, encore une fois Lake Placid, Sarajevo, Calgary, Albertville, Lillehammer, Nagano, Salt Lake City, Turin et Vancouver, les Jeux d’hiver sont bien ancrés dans l’histoire olympique. Ils se voient même aujourd’hui prolongés par les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver dont la première édition aura lieu à Innsbruck en 2012.
Les porte-drapeaux français JO 2010 / 1924

Les porte-drapeaux français JO 2010 / 1924

Vincent Defrasne
2010 Vancouver :
Vincent Defrasne (biathlon)

Fabrice Guy
1992 Albertville :
Fabrice Guy (combiné nordique)
Photo Musée du ski La Perruque

2010 Vancouver : Vincent Defrasne (biathlon)

2006 Turin : Bruno Mingeon (bobsleigh)

2002 Salt Lake City : Carole Montillet (ski alpin)

1998 Nagano : Philippe Candeloro (patinage artistique)

1994 Lillehammer : Anne Briand (biathlon)

1992 Albertville : Fabrice Guy (combiné nordique)

1988 Calgary : Catherine Quittet (ski alpin)

1984 Sarajevo : Yvon Mougel (biathlon)

1980 Lake Placid : Fabienne Serrat (ski alpin)

1976 Innsbruck : Danièle Debernard (ski alpin)

1972 Sapporo : Patrick Péra (patinage artistique)

1968 Grenoble : Gilbert Poirot (saut à ski)

1964 Innsbruck : Alain Calmat (patinage artistique)

1960 Squay-Valley : Benoit Carrara

1956 Cortina : James Couttet (ski alpin)

1952 Oslo : Alain Giletti (patinage artistique)

1948 Saint Moritz : James Couttet (ski alpin)

1936 Garmisch) : Jacques Faure (ski nordique)

1932 Lake-Placid : Georges Torchon (patinage artistique)

1928 Saint Moritz : J.Thorailler (boblseigh)

1924 Chamonix : Camille Mandrillon (biathlon)

universki
© Universki
| Mentions légales | Contact | Revue de Presse | Liens |
newsletter S’inscrire à notre lettre d’information
Adresse postale : UNIVERSKI - 12 Rue Antoine Saint Exupéry - 25200 MONTBELIARD
Adresse statutaire : UNIVERSKI 16 Rue de Doubs - 25300 PONTARLIER

* Crédits photos : toutes les photos de ce site,
sauf mentions contraires, proviennent de l'Agence Zoom
© 2010 - Création de sites en Bourgogne :Mister Harry