La marche nordique pour découvrir la montagne

universki
universki
PCO
 
universki

Les disciplines >> Marche Nordique

  Marche nordique  

 

La marche nordique, une façon de bouger toute l’année !

La marche nordique
© J-M Lamory

 

Marche nordique
© Phot'eau nature

Les grands vainqueurs de la saison 2011 / 2012

 

Le ski de fond et la marche nordique reste actuellement le moyen le plus évident de découvrir une montagne authentique, anti-ville où la nature est promesse d'évasion, d'insolite, de rêve et de découverte.

Au cœur d’une nature préservée

Le long d’un torrent, à la cime d’un col, ou au détour d’un village, le ski de fond et la marche avec bâtons sont la promesse d'un émerveillement garanti.
La lumière des sous bois, le silence à peine troublé par le bruit de vos pas, la beauté des paysages et l’air pur éveilleront vos sens.

Deux activités comme synonyme de bien être

Respirez profondément, bougez, contempler … votre escapade nordique deviendra synonyme de remise en forme et de rupture avec le quotidien.
Le ski de fond a toutes les qualités de la marche…la marche nordique est la gestuelle du ski de fond : un mouvement, une respiration, un regard, un rythme qui leurs sont propres.

A chacun son rythme...dans une ambiance conviviale !

Quelque soit votre piste, vous aurez l’occasion de faire des pauses pour profiter d’un bon repas à la table d’une auberge sympathique. L’essentiel est de se retrouver, se ressourcer, s’amuser …en famille, entre amis, sur pistes et sentier…

La marche nordique…comment ça marche ?

Moins traumatisante que le jogging, plus efficace que la marche normale, c’est la nouvelle révélation en matière de sport doux et santé, c’est une excellente préparation pour ski de fond classique…

D’où vient-elle ?

On doit la marche nordique aux pays scandinaves, où elle s’est développée au début des années 1970 !
Les skieurs de fond la pratique l’été pour se maintenir en forme, elle fait de plus en plus d’émules parmi les sportifs occasionnels. Mêmes les personnes ayant des problèmes de santé peuvent s’y adonner, car cette discipline est à la fois ludique et non traumatisante.

En quoi consiste-t-elle ?

C’est une autre conception de la marche, beaucoup plus active. Deux bâtons servent à se propulser vers l’avant. Du coup, toute la partie supérieurs du corps entre en action et pas seulement les membres inférieurs.
L’autre intérêt : on peut marcher plus vite tout en limitant les contraintes au niveau des genoux. Accessible à tous, puisqu’il suffit d’adapter le rythme à sa condition physique, la marche nordique offre également l’avantage de se pratiquer un peu partout : en montagne sur sentier, en ville dans un parc ou en bord de mer sur le sable…C’est un moyen convivial de faire du sport tout en s’oxygénant !

C’est bon pour quoi ?

Les abdominaux, les bras, les pectoraux et les épaules se trouvent sollicités au même titre que les fessiers et les cuisses grâce à l’utilisation des bâtons que l’on cherche à planter devant soi. La marche nordique (comme le ski de fond) fait ainsi travailler 80 % les muscles clés du corps. Autre atout : son rythme soutenu sollicite le système cardio-vasculaire à une intensité similaire à celle d’un petit jogging. Résultat : une dépense calorique presque deux fois plus importante qu’avec la marche classique (jusqu’à 400 calories / heure), ce qui favorise l’élimination des graisses, notamment au niveau de la taille et des cuisses.
Enfin, grâce aux bâtons, la marche nordique permet d’alléger la pression sur les articulations et améliore l’oxygénation (60% de plus par rapport à la marche classique) grâce aux appuis latéraux qui favorisent une plus grande amplitude pulmonaire.

Quel matériel faut-il ?

Une paire de bâtons nordiques (à partir de 35 €). En fibre composite, ils doivent être à la fois légers, souples et solides, avec un embout adapté au terrain (pointe pour le gazon, la terre ou le sable, caoutchouc pour le bitume) et une dragonne confortable pour répartir le poids des bâtons sur le poignet et assurer leur retour automatique dans la mains. Pour choisir la bonne taille de bâtons, la méthode la plus simple consiste à vous mesurer et à retirer 50 cm.
Si vous vous situez entre deux tailles et que vous débutez, préférez les bâtons un peu plus courts. A l’inverse, les plus expérimentés qui veulent aller plus vite devront choisir la taille légèrement au-dessus.

Enfin, optez pour une tenue ample qui évacue la transpiration , des chaussures de sport type running, pour la ville, ou raid avec semelles antidérapantes, pour la marche en terrain accidenté, sans oublier un petit sac à dos avec une bouteille d’eau.

Quels sont les gestes techniques ?

01. Le mouvement correspond à celui de la marche
02. L’utilisation des bâtons doit suivre le mouvement alterné – le pas diagonal- comme pour la marche naturelle de l’homme
03. L’utilisation des bâtons doit être active
04. Le buste doit être redressé
05. Exploiter la marge de manœuvre du buste et des bras en fonction des bâtons qui sont le prolongement des bras dans la phase de propulsion
06. La fermeture des mains sur la poignée des bâtons ne doit pas être trop serrée
07. Lorsque les mains s’ouvrent, la pression principale s’effectue via la sangle
08. L’amplitude des pas doit être adaptée en fonction de la taille et de la longueur des jambes et des bâtons
09. Effectuer le balancement des bras vers l’avant de façon contrôlée et maîtrisée
10. Mettre l’accent sur le balancement des bras vers l’arrière
11. Effectuer le balancement des bâtons vers l’arrière avec une légère rotation
12. Donner la dernière poussée à l’aide de la sangle

 

 

universki
© Universki
| Mentions légales | Contact | Revue de Presse | Liens |
newsletter S’inscrire à notre lettre d’information
Adresse postale : UNIVERSKI - 12 Rue Antoine Saint Exupéry - 25200 MONTBELIARD
Adresse statutaire : UNIVERSKI 16 Rue de Doubs - 25300 PONTARLIER

* Crédits photos : toutes les photos de ce site,
sauf mentions contraires, proviennent de l'Agence Zoom
© 2010 - Création de sites en Bourgogne :Mister Harry